Blog de gatebourse Les Herbiers (France) - Voyages à vélo

Blog de gatebourse Les Herbiers (France) - Voyages à vélo

Découvrir de nouveaux paysages, de nouvelles régions, d’autres pays, des cultures différentes… Le voyage, à vélo à une allure modérée, permet d’avancer avec la possibilité de s’arrêter pour découvrir de nouveaux paysages et échanger avec les autres au hasard des rencontres. Nos principaux voyages : 2016 La traversée des Alpes (Thonon - Menton), MAC2016 en Amérique Centrale, 2015, 3 mois au Cambodge, Laos et Vietnam ; 2014, la Corse à vélo ; 2012, 5 mois pour 14 500 km de Pékin à Londres avec la FFCT; 2011, le raid Pyrénéen (28 cols/10 jours) ; des vacances à vélo à traverser la France sur une dizaine de jours les années précédentes...

Corse 2014, 19 Septembre Restonica et en route pour Bastia

Jeudi 18, en route pour « la vallée » de la Restonica ! On part, sans les sacoches, de Corte à 370 m pour atteindre la bergerie de Grotelle à 1 375m soit plus de 1 000 M d’ascension sur 16 km par la D623. C’est le terme routier de la vallée de la Restonica. Lors de la montée les pourcentages sont impressionnants après quelques kilomètres où les plus de 10% s’affichent régulièrement sur le compteur. Notre équipement en plateaux et cassettes nous permet de passer « allègrement » (sic !) ces forts pourcentages. Ici vidéo d'un passage à 15%.

On ne croise pas d’autres vélos sur la route très étroite. Arrivés en haut on part en randonnée (pédestre) vers le lac Melu qui a trouvé sa place à 1 711 m dans un cirque bordé de sommets. L’eau du lac est claire et alléchante, mais les efforts fournis et le pique-nique nous dissuadent de nous y baigner.

La descente est rapide, on suit facilement les voitures qui arrêtent pour croiser les quelques véhicules qui montent l’après-midi.

Au final le dénivelé vélo d’un peu plus de 1 000 m ajouté à la montée au lac vont justifier une bonne nuit de sommeil.

Montée vers la Restonica, en montant au lac de Melu, le lac, les sommets bordants le lac, un âne... imperturbable !
Montée vers la Restonica, en montant au lac de Melu, le lac, les sommets bordants le lac, un âne... imperturbable !
Montée vers la Restonica, en montant au lac de Melu, le lac, les sommets bordants le lac, un âne... imperturbable !
Montée vers la Restonica, en montant au lac de Melu, le lac, les sommets bordants le lac, un âne... imperturbable !
Montée vers la Restonica, en montant au lac de Melu, le lac, les sommets bordants le lac, un âne... imperturbable !
Montée vers la Restonica, en montant au lac de Melu, le lac, les sommets bordants le lac, un âne... imperturbable !

Montée vers la Restonica, en montant au lac de Melu, le lac, les sommets bordants le lac, un âne... imperturbable !

Il s’agit de rallier Bastia ! La N193 est incontournable jusqu’à Ponte-Leccia où un pont génois est répertorié sur la carte. Un débat s'installe dans le groupe : soit on prend la nationale et on subit les quelques camions et la circulation, soit on s’engage par une petite route de montagne (D5) qui monte à Lento et Bigorno (rien à voir avec les bigorneaux vendéens !) pour atteindre le col du même nom (Bigorno pour ceux qui ne suivraient pas) à 885 m.

Après conseil auprès d’un local, on prend cette dernière option en compromis : chaleur et pourcentages élevés contre une circulation sur la N193 stressante et sans intérêt.

En quittant Ponte-leccia un local reconnaît le maillot du CTH (Les Herbiers Vendée), s’arrête au milieu de la nationale et nous demande de souhaiter le bonjour à Roro et Vonnette de la part de leur cousin Fred Retailleau installé en Corse.

Au final, après 65 km et 1 007 de dénivelé, on se pose à Oletta en chambre d’hôte (pas de camping !) avant de monter demain au col de Teghine à plus de 500 m et découvrir le panorama sur la côte ouest (St Florent) et la côte est avec Bastia.

Le pont génois de Ponte-Leccia, des peaux de sangliers ! Lento c'est en haut ! On est passé là. L'église de San-Michele datant de 1140 près de Murato (style pisan pour les amateurs d'architecture).
Le pont génois de Ponte-Leccia, des peaux de sangliers ! Lento c'est en haut ! On est passé là. L'église de San-Michele datant de 1140 près de Murato (style pisan pour les amateurs d'architecture).
Le pont génois de Ponte-Leccia, des peaux de sangliers ! Lento c'est en haut ! On est passé là. L'église de San-Michele datant de 1140 près de Murato (style pisan pour les amateurs d'architecture).
Le pont génois de Ponte-Leccia, des peaux de sangliers ! Lento c'est en haut ! On est passé là. L'église de San-Michele datant de 1140 près de Murato (style pisan pour les amateurs d'architecture).
Le pont génois de Ponte-Leccia, des peaux de sangliers ! Lento c'est en haut ! On est passé là. L'église de San-Michele datant de 1140 près de Murato (style pisan pour les amateurs d'architecture).

Le pont génois de Ponte-Leccia, des peaux de sangliers ! Lento c'est en haut ! On est passé là. L'église de San-Michele datant de 1140 près de Murato (style pisan pour les amateurs d'architecture).

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gatebourse 21/09/2014 08:54

Merci à tous de vos commentaires et encouragements.
Depuis hier matin on est à Bastia, sous le soleil.
Pour Claude et Brigitte, n'hésitez pas à satisfaire vos envies de Corse, ici pas besoin de doudoune...

Claude et brigitte 20/09/2014 12:48

Vous faites des envieux , bon courage biz