Blog de gatebourse Les Herbiers (France) - Voyages à vélo

Blog de gatebourse Les Herbiers (France) - Voyages à vélo

Découvrir de nouveaux paysages, de nouvelles régions, d’autres pays, des cultures différentes… Le voyage, à vélo à une allure modérée, permet d’avancer avec la possibilité de s’arrêter pour découvrir de nouveaux paysages et échanger avec les autres au hasard des rencontres. Nos principaux voyages : 2016 La traversée des Alpes (Thonon - Menton), MAC2016 en Amérique Centrale, 2015, 3 mois au Cambodge, Laos et Vietnam ; 2014, la Corse à vélo ; 2012, 5 mois pour 14 500 km de Pékin à Londres avec la FFCT; 2011, le raid Pyrénéen (28 cols/10 jours) ; des vacances à vélo à traverser la France sur une dizaine de jours les années précédentes...

Cyclasie – De Pulsat à Battambang, longue étape de vélo, on s’arrête à la noce.

Battambang, statue de Dambang sur un rond point à l'entrée de la ville
Battambang, statue de Dambang sur un rond point à l'entrée de la ville

Hier soir, 13 janvier, arrivés à Pulsat, on a pris la première Guest House qu’on a trouvée : une chambre au fond d’un magasin de meubles pour un prix de 5 $ (soit 4,25 €). Les propriétaires couchaient parmi les meubles. On a bien dormi. C’est la moins chère depuis le début de notre périple. La plus chère étant à la capitale Phnom Penh pour 18 $.

C’est l’occasion de parler de la monnaie du Cambodge : le riel. Nous avons fini par comprendre que si le riel est la monnaie officielle, le dollar américain est très utilisé. Souvent on paye en dollars et on nous rend la monnaie en riels sachant qu’un dollar vaut 4 000 riels. Si vous n’avez pas tout compris, rassurez-vous, nous avons mis quelques jours à nous familiariser.

Retour sur hier soir également, on a rencontré au restaurant d’à côté un groupe de cyclistes en voyage organisé, l’un d’entre eux est de Bressuire, finalement le monde est petit.

Ce matin nous retrouvons au petit déjeuner les premiers du groupe et il est 7h20 quand on donne les premiers coups de pédales, presque frisquet avec un 17°.

Vingt km plus loin c’est le marché. Il y a du monde, on s’arrête pour la provision  de bananes. On en commande 4 pour 2 000 riels soit 0,42 cts d’euros pour être précis et en plus de mes 4 (bananes), elle nous donne le reste du régime (de bananes) ! Cela fait 8 de plus ! On a l’impression de s’être fait « banané » ! En fait c’est plutôt rigolo et comme le transporteur c’est Mézigue et que 8 bananes ça pèse,  on laisse le surplus à une dame qui était autour de nous. C’est aussi l’occasion de voir pour de vrai des grillons grillés (du moins ça y ressemble). C’est sûr « faudra que j’essaye ça un matin » comme le dit Pierre Perret dans une de ces chansons.

Le marché est riche en couleurs et en fruits appétissants

Le marché est riche en couleurs et en fruits appétissants

Les grillons ne font plus cri-cri mais cuit-cuit (bof)

Les grillons ne font plus cri-cri mais cuit-cuit (bof)

La marchande de bananes (celle qui nous a banané)

La marchande de bananes (celle qui nous a banané)

On continue la route car aujourd’hui, avec 107 km, c’est une étape record et ça grogne un peu dans le peloton (je rappelle on est 2). Vingt km plus loin nouvel arrêt pour un petit en cas de gâteaux secs et boissons. L’accueil est très poli et le hamac de service attire Jeanine pour quelques minutes. Un primeur vient en moto ravitailler la marchande.

Sur les 60 km on est rejoint par un jeune couple de français en moto rencontré il y a deux jours. On convient de manger ensemble, mais force est de constater qu’on a dû se louper. On trouve un restaurant (enfin je veux dire une baraque en tôles ouverte sur deux côtés). Le plat de noodles (petites pâtes très fines et très souples) accompagné de morceaux de porc est délicieux et n’incommode pas nos estomacs. Les toilettes c’est une cabane au fond du jardin : rustique mais propre.

La moto du primeur

La moto du primeur

Chargement du riz mis en sac avec  au premier plan le riz qui sèche sur une bâche

Chargement du riz mis en sac avec au premier plan le riz qui sèche sur une bâche

Cela fait plusieurs fois que l’on passe à côté de barnums joliment décorés avec des tentures chatoyantes et d’où sort une forte musique. On s’arrête, c’est une noce ! Le champ qui fait office de parking de l’autre côté de la route est rempli de scooters et autres motos. Quelques invités sont visiblement « dans l’ambiance ». De suite on est invité, sans possibilité de refuser, et on ne refuse pas.

Quelques photos de prises mais à plusieurs pour cadrer et régler l'appareil : pas simple...

On rentre dans la danse avec les invités en grande tenue, on boit la bière qu’on nous offre et on repart : il reste de la route à faire.

L’entrée de la noce, la musique en moins

L’entrée de la noce, la musique en moins

Tout de suite dans l’ambiance

Tout de suite dans l’ambiance

On finit par arriver à Battambang, deuxième ville du Cambodge, le GPS nous emmène directement à l’hôtel Seng Hout réservé hier soir. Puisque c’est le jour des prix, le prix de la chambre, plus que très correcte, est de 12 $ (10 €) et il y a une piscine en libre accès.

Demain c’est repos et tourisme et après-demain on prend le bateau pour rejoindre Siem-Reap, base de départ des visites des temples d’Angkor. La traversée du lac Tonlé Sap est, dit-on, inconfortable mais recommandée. On vous dira ce qu’il en est plus tard.

 Quelques km avant Battambang, coup  de main à un camion de cochons qui allait perdre une partie de son chargement

Quelques km avant Battambang, coup de main à un camion de cochons qui allait perdre une partie de son chargement

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Michel H, PPL n°42 17/01/2015 10:59

La quête de la banane me rappelle certains moments passés. Je reconnais également Jeanine, toujours prête à festoyer... Bonne suite.

gatebourse 17/01/2015 14:12

Michel H
À moi aussi, Jeanine sans bananes dans la sacoche c'est 20% de tonus en moins

Laurence 15/01/2015 20:57

bravo encore à vous deux ,contente de voir que vous vous amusez beaucoup , les photos sont superbes et les commentaires dignent d' un grand journaliste . Continuez de nous faire rêver , pleins de bisous

Sourisseau Jerome 15/01/2015 20:42

Bonjour un petit coucou pour vous dire que je vous suis tous les soirs avec grand plaisir.
Ayant un peu fait le Cambodge, j'attends vos photos de Tonlé Sap avec impatience et éventuellement celles des commodités que vous trouverez...

Lucas 15/01/2015 14:19

Vos commentaires me donnent envie de retrouver la forme pour pouvoir repartir en Asie ,quel délice les petites bananes.Bisous et bonne route.

LOTTIN MICHELINE 15/01/2015 11:51

Génial le tourisme à vélo de cette manière que de belles rencontres vous allez faire...Je me régale avec votre blog.
MICHELINE.

duvergne 15/01/2015 11:41

Bjr, merci de nous faire rêver....le ciel est sombre, rafales de vent et pluie...
Les cyclistes rencontrés ne font ils pas partie du groupe organisé par Marcel Hendrickx ??
Vos photos représentent une palette de votre voyage...de beaux fruits exotiques...les bananes rechargent en potassium....les grillons...100 g couvrent 50% des besoins quotidiens en protéines...
Moto du primeur...capacité de chargement adaptée aux produits à livrés !!!
Noce...le festif est sur votre route...c'est un bon signe...et vous avez fait votre BA en secourant ces pauvres cochons à la dérive...

Naud 15/01/2015 09:38

107 kms + mariages + assistance dépannage : ça va, les journées sont pleinement remplies. Pierre