Blog de gatebourse Les Herbiers (France) - Voyages à vélo

Blog de gatebourse Les Herbiers (France) - Voyages à vélo

Découvrir de nouveaux paysages, de nouvelles régions, d’autres pays, des cultures différentes… Le voyage, à vélo à une allure modérée, permet d’avancer avec la possibilité de s’arrêter pour découvrir de nouveaux paysages et échanger avec les autres au hasard des rencontres. Nos principaux voyages : 2016 La traversée des Alpes (Thonon - Menton), MAC2016 en Amérique Centrale, 2015, 3 mois au Cambodge, Laos et Vietnam ; 2014, la Corse à vélo ; 2012, 5 mois pour 14 500 km de Pékin à Londres avec la FFCT; 2011, le raid Pyrénéen (28 cols/10 jours) ; des vacances à vélo à traverser la France sur une dizaine de jours les années précédentes...

La Fortuna, Costa Rica à vélo 27 Janvier 2017. Des iguanes sur la route du volcan Arenal.

Hier, on a failli filer directement à La Fortuna : ça descendait sur 20 km suivis de 20 km de faux plat montant. On avait bien transpiré pour arriver à Aguas Zargas, on s’est dit qu’il ne fallait pas trop « tirer sur la ficelle », donc repos l’après-midi avec les tâches habituelles.

 

On s’est aussi interrogé sur ce qu’on allait faire à La Fortuna. Le volcan a souvent la tête dans les nuages et en plus, comme il est encore en activité (légère), l’accès au sommet est fermé.

Pour rappel, lors d’un violent tremblement de terre, le volcan Arenal s’est réveillé en juillet 1968, a fait 87 victimes et détruit 3 villages, sans omettre 15 000 têtes de bétail. Paradoxalement, cette éruption a participé au grand boum du tourisme à La Fortuna.

On a donc décidé de laisser la randonnée du volcan et plutôt de partir très tôt le lendemain à la découverte des oiseaux dans le parc « Mistico ».

En attendant il faut faire les quelques 40 km qui nous séparent de la Fortuna, et ça descend bien ce matin. Si bien, que les thèmes à photos sont vites dépassés mais on en a quand même fait quelques-unes.

 

Aujourd’hui nous avons aussi reçu les questions des CM2 B de Marie-Annie de l’école primaire du Brandon St Joseph, nos réponses en fin d’article.

On approche d’une usine de transformation de fruits tropicaux en jus de fruits, ça se voit au bord de la route

On approche d’une usine de transformation de fruits tropicaux en jus de fruits, ça se voit au bord de la route

Muelle, le fameux carrefour dont nous a parlé nos amis Claude et Brigitte hier soir, avec son exposition de rocking-chair qui nous invitent au farniente. Pas sûr que le commerçant serait d’accord

Muelle, le fameux carrefour dont nous a parlé nos amis Claude et Brigitte hier soir, avec son exposition de rocking-chair qui nous invitent au farniente. Pas sûr que le commerçant serait d’accord

Le carrefour de Muelle, c’est aussi le « pont des iguanes » (Claude et Brigitte encore). On s’arrête sur le pont. Pas d’iguanes à l’horizon.

Par acquis de conscience (ils sont fiables Claude et Brigitte), on demande à un pêcheur et ses deux spectateurs sur le pont.

Ils sont là les iguanes, dans l’arbre à se réchauffer au soleil, presque confondus avec les branches sur lesquels ils sont étalés. Il y a la maman et ses deux petits nous dit-on.

ça c’est un petit, il a pris la pose, les pattes  bien dépliées pour prendre un maximum de soleil

ça c’est un petit, il a pris la pose, les pattes bien dépliées pour prendre un maximum de soleil

Voilà la maman qui se déplace

Voilà la maman qui se déplace

Toujours elle, presqu’en colère dirait-on. Elle ne semble pas attendre des caresses

Toujours elle, presqu’en colère dirait-on. Elle ne semble pas attendre des caresses

Plus loin sur la route, ce couple et leur petite fille nous salue pour la photo

Plus loin sur la route, ce couple et leur petite fille nous salue pour la photo

On est à La Fortuna. Bizarrement, personne sur la photo. Il y a pourtant beaucoup de touristes dont des français entre autres. En arrière-plan de l’église, le volcan Arenal est bien dans les nuages. Peut-être demain matin daignera-t-il se présenter dans toute sa majesté

On est à La Fortuna. Bizarrement, personne sur la photo. Il y a pourtant beaucoup de touristes dont des français entre autres. En arrière-plan de l’église, le volcan Arenal est bien dans les nuages. Peut-être demain matin daignera-t-il se présenter dans toute sa majesté

Dans la boutique attenante à l’hôtel on trouve de tout, même un cow-boy costaricain

Dans la boutique attenante à l’hôtel on trouve de tout, même un cow-boy costaricain

Sans les robes et tissus multicolores, la maison serait moins chatoyante

Sans les robes et tissus multicolores, la maison serait moins chatoyante

L’église de La Fortuna avec ses fenêtres vasistas laissant passer des courants d’air rafraichissants
L’église de La Fortuna avec ses fenêtres vasistas laissant passer des courants d’air rafraichissants
L’église de La Fortuna avec ses fenêtres vasistas laissant passer des courants d’air rafraichissants

L’église de La Fortuna avec ses fenêtres vasistas laissant passer des courants d’air rafraichissants

Les chiffres du jour : 42 km et 252 m de dénivelé. Nos vélos font toujours le même poids 36 kg pour moi et 29 pour Jeanine, nous on a un peu « coulé » mais rien de grave : la graisse superflue s’est évaporée ou s’est transformée en muscles.

 

Réponses aux questions des CM2 B de Marie-Annie de l’école primaire du Brandon St Joseph

- Quels produits peuvent bien transporter les containers ?

C’est une bonne question. On se renseignera en cours de route si on trouve quelqu’un susceptible d’avoir la réponse. Ce qui est sûr c’est qu’on a rencontré beaucoup de camions chargés de bananes ou d’ananas.
- Comment ferez-vous en cas de forte pluie?

D’abord de novembre à avril, c’est la saison sèche. S’il pleut vraiment fort, on s’arrête et on se met à l’abri. On a aussi une cape imperméable. Enfin, on n’est pas en sucre. Rouler sous une pluie tiède pas trop persistante n’est pas un gros problème.

- Le Costa Rica est réputé pour son utilisation d'énergies renouvelables. Est-ce que vous l’avez remarqué?

C’est que j’ai entendu une fois dans une émission télé. Par contre nous n’avons pas vu d’éoliennes, ni de panneaux solaires. Comme il y a beaucoup de cours d’eau, on suppose qu’il y a des barrages hydroélectriques, ce qui nous a été confirmé depuis.

De même on nous a aussi dit que l'énergie éolienne est importante.

Le Costa Rica exporte de l'énergie électrique vers le Nicaragua, le Guatemala et le Panama.

Il y a aussi quelques vélos, ça aussi c’est de l’énergie renouvelable !
- Est-ce qu'il y a beaucoup de vélos électriques (en particulier où ça grimpe dur)?

Nous n’avons vu aucun vélo électrique. Nous avons vu quelques cyclomoteurs très légers qui pétaradent beaucoup et n'avancent pas vite : un peu nos Solex d'autrefois.

Nous avons aussi remarqué que les éclairages dans les villes sont plus faibles qu’en France. L’autosuffisance électrique commence par une économie à la consommation.
- Quelles sont les températures moyennes?

Le matin, au lever du jour (6H00), il fait 20°, à 10 heures on peut dire 28°, arrivés à midi c’est 35° pour baisser progressivement ensuite. Si le temps est nuageux, en après-midi notamment, il y a facilement 8° en moins voire plus.

Voilà pour nos réponses qui correspondent à ce qu’on voit et ce que l’on ressent.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bousseau regis 30/01/2017 21:45

Bonjour grand frere bonjour belle -soeur
Je vois que vous vivez un agreable sejour merci pour toutes ces belles photos et commentaires

gatebourse 30/01/2017 23:38

C'est vrai, même si ça n'est pas avec les doigts de pieds en éventail. Merci aussi à vous pour la présence.

Michelle 30/01/2017 17:00

votre séjour se déroule avec des beaux reportages sur ce blog. les photos font rêver, merci pour le partage de votre passion. bonne journée

gatebourse 30/01/2017 20:23

De nada (de rien) comme ils disent ici