Blog de gatebourse Les Herbiers (France) - Voyages à vélo

Blog de gatebourse Les Herbiers (France) - Voyages à vélo

Découvrir de nouveaux paysages, de nouvelles régions, d’autres pays, des cultures différentes… Le voyage, à vélo à une allure modérée, permet d’avancer avec la possibilité de s’arrêter pour découvrir de nouveaux paysages et échanger avec les autres au hasard des rencontres. Nos principaux voyages : 2016 La traversée des Alpes (Thonon - Menton), MAC2016 en Amérique Centrale, 2015, 3 mois au Cambodge, Laos et Vietnam ; 2014, la Corse à vélo ; 2012, 5 mois pour 14 500 km de Pékin à Londres avec la FFCT; 2011, le raid Pyrénéen (28 cols/10 jours) ; des vacances à vélo à traverser la France sur une dizaine de jours les années précédentes...

Somotillo, Nicaragua à vélo 10 Février 2017. Aujourd’hui on a tout eu ou presque

Vu la chaleur d’hier, on se lève une demi-heure plus tôt. On réveille le gardien pour qu’il nous ouvre la porte. Le petit déjeuner (« el Desayuno ») est plus copieux qu’habituellement ce qui fait qu’il est 7 heures quand on démarre vraiment, c’est-à-dire comme hier.

Pour sortir de Léon on a tout faux et tout bon. Tout faux car on prend une rue où c’est le marché et donc un joli bazar et tout bon car c’est très pittoresque et très vivant (pour rappel, il n’est que 7 heures du matin).

Pour ceux qui s’interrogent sur ces levers matinaux, le soir à 20h30 Jeanine dort et moi une heure plus tard.

La route est un peu compliquée aujourd’hui, ce n’est pas un cap plein nord-ouest comme les jours précédents. On prend d’abord cap "plein est" avec un faux plat et un fort vent… d’est : donc pleine face.

Enfin on bifurque au nord, vent de côté, plus de route mais une piste !

Selon la carte, cette piste fait 50 km : ça ne rigole pas car l’étape est de plus de 90 km.

En regardant le tracé GPS, après 10 km, on repart au sud, je ne vois pas cette route sur ma carte Reise.

Effectivement après 10 km, la piste tourne à gauche et débouche sur une route, une nouvelle route qui ne figure pas sur la carte.

Un second choix à faire après 10 km, soit on file sur Villa Quince de Julio plein nord pour reprendre plein ouest ensuite soit on remonte directement plein ouest sur Mina El Limon, ce qu’un local que j’interroge me déconseille car cette route se prolonge par une piste.

On va se rallonger, je le sens, mais si on veut éviter une piste pourquoi pas.

Le vent quand il n’est pas de face est de ¾ face et toujours soutenu. L’avantage c’est qu’on sent moins la chaleur. N’empêche, le thermomètre du compteur est monté à 44°.

Après Villa Quince de Julio on reprend plein ouest avec une belle route récemment cimentée. Une quinzaine de km plus loin la belle route se termine en demie belle route car si un côté est terminé, l’autre est en chantier. Les véhicules roulent de manière alternative, nous on passe avec toujours ce p… de vent.

Il n’y a que les 10 derniers km ou la route bifurque au nord-ouest et le vent daigne alors nous pousser un peu. C’est bien apprécié car il y avait peu de solutions étapes sur cette route et on arrive à Somotillo avec 102 km au compteur, 405 de dénivelé et bien desséchés.

Pour que la récupération soit bonne, ce soir on s’emploie donc à « refaire les niveaux ». Premier boulot : achat de 2,8 l d’eau au supermercado d’à côté.

Ensuite c'est la douche, sauf qu'ici c'est la "douche à la casserole" car l'eau est rare dans la journée. Ils en stockent donc dans des grands bidons, bleus forcément, où flottent une petite bassine. On prend la bassine et on s'arrose copieusement. Cela fait un bien...

Demain matin on entre au Honduras.

Voici les photos avec d’abord en premier lieu le départ de Léon.

Preuve que le jour vient de se lever, il reste à trouver où on va prendre le petit déjeuner. On demande.

Preuve que le jour vient de se lever, il reste à trouver où on va prendre le petit déjeuner. On demande.

La journée ne va pas être facile, faut ce qu’il faut

La journée ne va pas être facile, faut ce qu’il faut

L’école commence tôt

L’école commence tôt

On arriveà contresens dans la rue du marché. Remarquez le joli tablier.

On arriveà contresens dans la rue du marché. Remarquez le joli tablier.

Un joli bazar dans la rue du marché de Léon
Un joli bazar dans la rue du marché de Léon
Un joli bazar dans la rue du marché de Léon

Un joli bazar dans la rue du marché de Léon

On retrouve la route

Toujours beaucoup de cavaliers et des vélos aussi

Toujours beaucoup de cavaliers et des vélos aussi

Des camions transportant de la canne à sucre avec un tracteur devant et un autre derrière pour cet attelage

Des camions transportant de la canne à sucre avec un tracteur devant et un autre derrière pour cet attelage

Voilà l’entrée de la piste, finalement pas trop défoncée ni trop sableuse

Voilà l’entrée de la piste, finalement pas trop défoncée ni trop sableuse

Que broutent-elles ?

Que broutent-elles ?

Le volcan San Cristobal sur la gauche fume un peu

Le volcan San Cristobal sur la gauche fume un peu

Ici on plante de la canne à sucre

Ici on plante de la canne à sucre

La canne à sucre, là on en récolte (il y a aussi des machines)
La canne à sucre, là on en récolte (il y a aussi des machines)

La canne à sucre, là on en récolte (il y a aussi des machines)

le petit oiseau du restaurant chouchouté par  Jeanine
le petit oiseau du restaurant chouchouté par  Jeanine

le petit oiseau du restaurant chouchouté par Jeanine

La belle route cimentée que voilà. L’air y est brulant.

La belle route cimentée que voilà. L’air y est brulant.

La belle route cimentée encore en chantier
La belle route cimentée encore en chantier
La belle route cimentée encore en chantier

La belle route cimentée encore en chantier

Les volcans se sont éloignés

Les volcans se sont éloignés

Jeanine s’occupe de refaire le niveau. Le témoin reste toujours dans le rouge. Heureusement il y a 2,8 l d’eau.

Jeanine s’occupe de refaire le niveau. Le témoin reste toujours dans le rouge. Heureusement il y a 2,8 l d’eau.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

louise 26/02/2017 22:46

Une bonne Tona pour replacer le tout!

gatebourse 27/02/2017 02:15

Hola ! la Tona c'est loin maintenant. On est à Antigua. Uno litro de Gallo por nosotros.

Henri et Mireille 13/02/2017 16:00

Bravo les amis hydratez vous et surtout menagez vos fesses sur ces portions non goudronnées
Bises a vous deux du Sud-ouest et bon vent

gatebourse 14/02/2017 02:28

Merci pour le bon vent et l'attention portée à nos fesses.
Pour boire, on boit. Quand le contenu du bidon est chaud, on dit que c'est du thé mais sans le thé.

Naud Pierre 13/02/2017 13:58

Que calor !!! semble nous dire Jeanine avec sa Toña dans son hamac.
44 degrés et plus de 100 kms en vélo, ce n'est pas un rythme de retraités. You are crazy

gatebourse 14/02/2017 02:27

D'accord avec toi. C'était exceptionnel. Rassures toi on fait attention à notre santé.

YannickA 13/02/2017 07:45

Je m'attendais à voir beaucoup de forêts équatoriales dans ces pays (chaleur+eau)
Apparemment ce n'est pas le cas.
C'est vrai que les vaches sont plutôt transparentes

gatebourse 14/02/2017 02:26

Très variés comme paysages. La partie (sud) du Honduras qu'on vient de traverser et cette première journée au Salvador (on a deux jours d'avance par rapport aux publications) sont plutôt désertiques