Blog de gatebourse Les Herbiers (France) - Voyages à vélo

Blog de gatebourse Les Herbiers (France) - Voyages à vélo

Découvrir de nouveaux paysages, de nouvelles régions, d’autres pays, des cultures différentes… Le voyage, à vélo à une allure modérée, permet d’avancer avec la possibilité de s’arrêter pour découvrir de nouveaux paysages et échanger avec les autres au hasard des rencontres. Nos principaux voyages : 2016 La traversée des Alpes (Thonon - Menton), MAC2016 en Amérique Centrale, 2015, 3 mois au Cambodge, Laos et Vietnam ; 2014, la Corse à vélo ; 2012, 5 mois pour 14 500 km de Pékin à Londres avec la FFCT; 2011, le raid Pyrénéen (28 cols/10 jours) ; des vacances à vélo à traverser la France sur une dizaine de jours les années précédentes...

Florès, Guatemala à vélo 10 Mars 2017. On a bien récupéré.

Le besoin de repos se faisait sentir depuis quelques jours. On en a profité pour récupérer. Ce matin le soleil est déjà bien chaud, aussi plutôt que de marcher on répond positivement à l’invitation du pilote de la barque pour un tour sur le lac Peten-Itza.

Après les photos les réponses aux questions des élèves de CM2B de l’école St Joseph des Herbiers.

Le lac Peten-Itza avec 99 km² est le 3ème plus grand lac du Guatemala

Le lac Peten-Itza avec 99 km² est le 3ème plus grand lac du Guatemala

Même les paysages sont reposants
Même les paysages sont reposants

Même les paysages sont reposants

Bien caché l’iguane

Bien caché l’iguane

Vue du mirador, l’île de Florès reliée à l’une des rives par un pont

Vue du mirador, l’île de Florès reliée à l’une des rives par un pont

Le lac ? Un vrai miroir
Le lac ? Un vrai miroir

Le lac ? Un vrai miroir

Dans Florès, quand la patrouille patrouille

Dans Florès, quand la patrouille patrouille

Le « Parqué Central » et l’église

Le « Parqué Central » et l’église

Un métier de patience : un mois de travail pour réaliser l’ensemble
Un métier de patience : un mois de travail pour réaliser l’ensemble

Un métier de patience : un mois de travail pour réaliser l’ensemble

Toujours beaucoup de couleurs. Même la rouille des toits se fond dans le paysage

Toujours beaucoup de couleurs. Même la rouille des toits se fond dans le paysage

Demain on longe le lac sur sa rive nord sur une cinquantaine de km pour aller à El Remate et ensuite visiter le site maya de Tikal.

 

Réponse aux questions des élèves de la classe des CM2B de Marie-Annie de l'école Saint Joseph des Herbiers.

Pourquoi ne prenez-vous pas plus de jours de congés à la suite ?

On a programmé les étapes entre Panama et Cancùn. On ne s’arrête jamais longtemps (maxi 2 jours) pour ne pas couper notre rythme.
Combien étiez-vous dans le mini-bus?

Nous étions dix-sept au départ. Les passagers descendent et montent à la demande n’importe où. C’est l’assistant du chauffeur qui gère les entrées, le rangement des bagages sur le toit éventuellement. Il s’occupe aussi du paiement. Pour info nous avons payé 10 Quetzal chacun (1,28 €) pour 10 km parcourus. On a vu des assistants du chauffeur qui restaient sur le toit du véhicule.
Il y a t'il des feux tricolores dans les pays que vous traversez ?
Oui il y en a dans les villes les plus importantes. Quelque fois les feux ont le décompte des secondes.

Avez-vous offert la pizza à Antonio (du pickup) et à son frère (et est-ce qu'elle était bonne)?
Oui Antonio et son frère étaient nos invités. On a commandé une grande pizza pour 4 et elle était bonne.

Combien il y a de personnes dans la MAC 2017 ?

Ils sont 35 participants, 4 organisateurs, 2 chauffeurs et un guide guatémaltèque.
Préférez-vous être à deux ou dans un groupe comme la MAC 2017?
Oui nous préférons être tous les deux : malgré notre chargement c’est moins fatigant car il y a moins d’attente pour les regroupements. On a plus de liberté, les rencontres sont plus riches. On fait plus de visites. On a un rythme moins soutenu. Et puis c’est plus l’aventure que dans un groupe, ce qui nous plait bien.

Pourquoi, ne mangez-vous pas dans les mêmes sortes de restaurants que celui où vous étiez avec les cyclistes de la MAC 2017?
Nous préférons les petits restaurants typiques où on découvre la cuisine locale et qui aussi sont plus économiques. On voit mieux le quotidien des gens et on y fait des rencontres intéressantes.

Est-ce que vous avez donné des pièces à des gens?

Les personnes qui nous ont transportés dans les montées (camion de sable et pickup) n’ont pas voulu être payées.

C’est rare quand on a donné un sou à quelqu’un. La semaine dernière, lors d’une pause rafraichissement, un petit garçon m’a demandé timidement une pièce qu’on lui a donnée. Il a acheté des friandises avec.

Quels équipements avez-vous sur vos vélos?

Nous avons une sonnette, une pompe, un rétroviseur, une lampe avant si nécessaire, une lampe arrière, un écarteur à l’arrière avec un réfléchissant et aussi un gilet de sécurité réfléchissant qu’on met pour passer les tunnels quand il y en a.

A quoi sert le brassard de Jeanine?

Jeanine n’a pas de brassard. C’est un bandeau noir qu’elle a piqué sur son vêtement qui avait un petit trou suite à sa chute de l’an dernier.

Est-ce que la limonade était bonne?

Oui elle était bonne. D’une manière générale, on ne fait pas les difficiles c’est important pour nous de manger et de boire : c’est notre « carburant ».

Comment faites-vous s'il n'y a pas d'hôtel?

Pour l’instant, ça ne s’est pas trouvé. On se renseigne avant. Si c’était le cas on demanderait à dormir chez l’habitant. Nous avons prévu des matelas très légers gonflables et couvertures de survie.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Michelle 13/03/2017 18:44

sympa cette rencontre, toujours des belles photos pour voyager. j'aime beaucoup la broderie réalisée avec le métier à tisser, très joli. bonne continuation.

gatebourse 14/03/2017 12:14

Oui les tissus sont superbes. Un mois pour faire le travail. Quelle patience !

Yann 13/03/2017 09:39

Toujours mon petit réflexe du matin, faire un petit tour en Amérique Centrale en découvrant vos belles photos de la veille. Sympa cette rencontre avec le MAC17, j’ai aperçu quelques têtes connues, celles du PPL12 mais aussi quelques participants du dernier Tour international FFCT. Et pour info, il y a également une belle photo de vous sur leur site.
Très intéressantes et très pertinentes les questions des élèves.
Le petit Yann de Paris a également une question : Avez-vous changé le développement d’origine sur le vélo pour pouvoir aborder le relief avec autant de chargement :)
A bientôt

gatebourse 13/03/2017 12:54

Bjr au petit Yann, en CM35 sans doute.
À l'avant non, derrière on à une roue libre de VTT avec un 32
Pour les freins on a mis un tirage central avec double poignées ce qui est plus confortable.
Pour les patins j'ai mis de la marque : Shimano : plus efficaces et s'usent moins vite.
Pour les pneus, tjrs les mêmes. Ils arrivent à 25 000 !
Bonne journée
Daniel Jeanine