Blog de gatebourse Les Herbiers (France) - Voyages à vélo

Blog de gatebourse Les Herbiers (France) - Voyages à vélo

Découvrir de nouveaux paysages, de nouvelles régions, d’autres pays, des cultures différentes… Le voyage, à vélo à une allure modérée, permet d’avancer avec la possibilité de s’arrêter pour découvrir de nouveaux paysages et échanger avec les autres au hasard des rencontres. Nos principaux voyages : 2016 La traversée des Alpes (Thonon - Menton), MAC2016 en Amérique Centrale, 2015, 3 mois au Cambodge, Laos et Vietnam ; 2014, la Corse à vélo ; 2012, 5 mois pour 14 500 km de Pékin à Londres avec la FFCT; 2011, le raid Pyrénéen (28 cols/10 jours) ; des vacances à vélo à traverser la France sur une dizaine de jours les années précédentes...

Lundi 2 Juillet 2012, Elista, Russie, Pékin Paris Londres

Lundi, 2 Juillet 2012, Elista, Russie, 92 km dénivelé 287 m

Dimanche, 1 Juillet 2012, Yashkul, Russie, 175 km dénivelé 253 m

Samedi, 30 Juin 2012, Lineynoye, Russie, 64 km dénivelé 156 m

P1050682Partis d’Astrakan le 30 Juin, nous avons fait un tour par le centre-ville avec arrêt sur la place du Kremlin que nous avions visité la veille… sous la pluie. Peu de photos à faire sur notre parcours…

 

 

 

P105070130 juin chevaux DanielJe m’arrête pour une vue avec un lac en premier plan. Le peloton continue sa route. Je reprends le vélo et au même moment j’aperçois une horde de chevaux à la hauteur du peloton. Visiblement, ça les rend nerveux. Je me relance à fond me disant qu’ils vont m’échapper, enfin presque. Au moment où j’allais recoller le peloton, les chevaux ralentissent avant de couper la route juste derrière moi, juste pour que je puisse  prendre à la volée une série de photos.

P1050712LP1050715’étape est courte, on arrive au village où se tient le bivouac. Donc on monte les tentes. Mme Le Maire du village nous fait un  petit discours de bienvenue traduit par l’interprète russe. Nous avons droit à un spectacle avec chansons et danses : les mamies sont en  costumes et chantent, les jeunes filles dansent avec grâce.

P1050720Le lendemain, 1er juillet, l’étape est annoncée pour 170 km, elle en fera 175. Aujourd’hui, Jeanine est « cyclo du jour », qui fait l’objet d’une interview à paraître sur le journal de l’expédition de la FFCT (photo avec Annie Proust). Pour ce qui me concerne ce sera le 3 juillet, je mettrai un  lien dès qu’ils seront parus sur www.ffct.org.

 

 

P1050739P1050745Encore de larges paysages avec quelques troupeaux, les vaches et les moutons se partagent la route avec les véhicules.

Jusqu’au pique-nique, le vent nous pousse bien, la moyenne est de 29. L’avantage d’avoir des vélos lourds, avec vent de dos ou dans les descentes, c’est que ça donne une inertie. Bref, ça déménage !

RP1050759P1050761oulant tout seul, je suis arrêté par une « bergère » qui gardait ses moutons… et veut des explications sur notre présence. On discute un peu,  elle veut goûter ce qu’il y a dans mon bidon… moi je ne tiens pas à goûter ce qu’elle a dans sa bouteille plastique, c’est un peu trop noir. Elle me félicite pour ce qu’on fait, et m’écrit son nom sur la feuille d’étape. Plus loin, on arrête se rafraîchir dans un café/épicerie « bord de route » : la machine à calculer côtoie le boulier !

Après le pique-nique, au moment de repartir pour 70 km, le vent tourne carrément. Et là c’est une autre histoire… Evidemment on part un peu retard et on se retrouve tous les deux dans un groupe de six… çà pioche ! On roule entre 15 et 17 à l’heure. Plus loin, on est rejoint par un groupe plus important ou Claude a Béreaux a mis en place des relais permanents avec une file « montante » abritée du vent par une file « descendante ». On est un peu plus vite et surtout c’est moins dur : tout le monde passe et dès qu’on se retrouve face au vent on se rabat. La différence entre cyclos et cyclistes, c’est que dans le premier cas on s’aligne sur les plus faibles et dans le second sur les plus costauds…

Les derniers mettent beaucoup de temps à arriver. Enfin, on rejoint une école et son internat terme de la journée.

 

Aujourd’hui 2 Juillet, la pluie est là. C’est un peu boueux pour sortir de l’école mais on a les vélos « pour ». La police absente en partie les jours précédents nous accompagne. Elle  précède le groupe et impose une vitesse de 20 km/h, ce qui n’est pas très grave avec le vent de face. Après 25 km, la pluie s’arrête, notre vitesse s’élève un peu. Le paysage change : c’est légèrement vallonné et il y a quelques arbres çà et là. J’ai rangé l’appareil  photo dans une des sacoches étanches, de  toute façon il n’y a rien de bien intéressant, si ce n’est encore un troupeau de chevaux qui part au galop à notre passage…

Voici quelques photos de cyclos lors du regroupement, avec notamment Louise la canadienne qui est déjà venue aux Herbiers (85) et Kiki, une fille de « la Hiaute » (Haute Savoie), avant qu’elle est le temps de préparer une des mimiques dont elle a le secret. Sur l’autre : Pierre Charbonnel de dos, Joël Gaborit, Michel Hervé et Daniel Jacob.

Elista, notre ville étape, présente des éléments d’architecture surprenant d’un style très « chinois ».

P1050768P1050773P1050772

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Philippe du Mans 07/07/2012 14:25

merci encore pour ces photo superbes !!!! ça fait rêver !!!!!
vous n'êtes donc plus très loin de la France !!!! j'espère que le temps va revenir au beau fixe !!!!!! pour pouvoir admirer le ....Danube ?!!!!!

gatebourse 10/07/2012 20:57



Bjr Philippe,


On vient de passer en Ukraine pour 10 jours (par le ferry en traversant le détroit de Kerch).


Effectivement, on va rejoindre le Danube d'ici quelque temps.


A bientôt



Charles 05/07/2012 16:37

Pour info Elista est la capitale de la Kalmoukie, la seule région administrative d'Europe ayant pour religion majoritaire le Bouddhisme. D'où une architecture asiatique.

gatebourse 10/07/2012 20:55



merci wikipedia ?