Blog de gatebourse Les Herbiers (France) - Voyages à vélo

Blog de gatebourse Les Herbiers (France) - Voyages à vélo

Découvrir de nouveaux paysages, de nouvelles régions, d’autres pays, des cultures différentes… Le voyage, à vélo à une allure modérée, permet d’avancer avec la possibilité de s’arrêter pour découvrir de nouveaux paysages et échanger avec les autres au hasard des rencontres. Nos principaux voyages : 2016 La traversée des Alpes (Thonon - Menton), MAC2016 en Amérique Centrale, 2015, 3 mois au Cambodge, Laos et Vietnam ; 2014, la Corse à vélo ; 2012, 5 mois pour 14 500 km de Pékin à Londres avec la FFCT; 2011, le raid Pyrénéen (28 cols/10 jours) ; des vacances à vélo à traverser la France sur une dizaine de jours les années précédentes...

Samedi 7 juillet, Kropotkin, Russie, PPL 2012

Vendredi, 6 Juillet 2012, Kropotkin, Russie, 157 km dénivelé 161 m et 9 054 km au total (reste entre 7 000 et 7 500).

Jeudi, 5 Juillet 2012, Nevinnomyssk, Russie, 148 km dénivelé 1058 m

Mercredi, 4 Juillet 2012, Svetlograd, Russie, 143 km dénivelé 419 m

Mardi, 3 Juillet 2012, Ipatovo, Russie, 67 km dénivelé 268 m

Mardi 3 juillet, Elista la ville départ, est peuplée de russe au faciès chinois (commentaire de Charles : Pour info Elista est la capitale de la Kalmoukie, la seule région administrative d'Europe ayant pour religion majoritaire le Bouddhisme. D'où une architecture asiatique.) Cela tranche nettement avec Astrakhan où les faciès étaient européens avec des cheveux blonds. La police nous accompagne et fait ranger la circulation devant et bloque derrière. Sur les premiers km, de larges espaces qui semblent incultes. Quelques troupeaux occupent çà et là l’espace.

Comme nous sommes serre-file, nous roulons avec les derniers pour fermer la marche. Arrêt à un café/épicerie, les tinettes sont à l’extérieur… On traverse un espace de lacs où les oiseaux semblent se plaire.

P1050783P1050785P1050786

P1050816P1050812On rentre dans une campagne  plus peuplée avec des champs cultivés. Les céréales ont été moissonnées. Devant les maisons (photo) un tuyau, positionné en extérieur (peint en jaune ou bien rouillé) distribue le gaz dans les maisons. Pour l’eau courante, chaque habitation est vraisemblablement autonome. Beaucoup d’oies autour des habitations.

Un vent léger nous pousse et nous atteignons Ipatovo juste avant qu’un fort orage se déclenche.

La nuit se passe dans le gymnase d’une école. Un bus jaune nous emmène, en plusieurs navettes, diner au restaurant de la ville. Faisant partie de la première navette, on passe le temps sur un espace couvert devant une boutique épicerie où l’alcool occupe la moitié des rayons. On en profite pour gouter la bière locale, nos voisins de tables, des russes, en ont bien abusés.  

 

Mercredi 4 Juillet, l’étape est courte. On prend le vélo pour rejoindre le restaurant où est servi le petit déjeuner. Une partie du personnel à côté de Nicole Diot… Appétissant le petit déjeuner ! Plus loin Jeanine et le Sarladais Christian François attendent le signal de départ.

P1050828P1050836P1050849

On arrive un peu tôt pour pique-niquer, cela nous fera arriver plus tôt à l’hôtel.  Roland nous a  trouvé un espace agréable et ombragé. Trois générations de femmes russes posent devant leur maison.

Sur la route de l’hôtel, un bus jaune identique à celui qui nous a transporté au dîner hier soir.

P1050857P1050861P1050863

P1050879En milieu d’après-midi, on part pour une excursion vers un lac d’eau salé réputé pour les vertus de la boue qu’il recèle. L’eau est peu profonde (50 cm) et effectivement très salée  ce qui fait qu’elle est très « portante ». Pour les vertus de la boue, à part son odeur… de boue, on cherche encore lesquelles !

 

 

Jeudi 5 Juillet,

PPL2012 90 RussieUkraine 5611P1050893En fin de nuit la pluie s’est déclenchée, avec force. On entend le crépitement sur la toiture de tôle et par la fenêtre on aperçoit la dalle qui déborde… Au lever, il pleut encore, moins fort mais régulièrement. On prend le petit déjeuner sous l’abri provisoire bricolé par l’hôtelier. Hier soir une rafale de vent a rompu quelques amarres… Impressionnant mais pas d’accident. Chacun s’habille en tenue de pluie mais sans être pressé de partir… On range les appareils photos dans les sacoches à l’abri de l’eau… C’est parti… Dans la ville, les fossés sont insuffisants et l’eau ruisselle dans les rues…

 P1050898LP1050895a police nous sort de la route par où on est entré. Le vent souffle de ¾ face et la pluie nous accompagne jusqu’au pique-nique (photos). Les vêtements de pluie protègent de la pluie, mais en dessous ça transpire… Jeanine a essayé la cape achetée pour un euro en Chine afin de revenir à l‘imperméable. Vent de face ce dernier est plus efficace que la cape qui offre une prise au vent beaucoup plus forte.

En repartant, il pleut de moins en moins et très vite chacun s’arrête pour enlever pantalon de pluie et l’imperméable… Trop mangé à  midi, les côtes sont  dures à escalader, je m’arrête pour prendre quelques photos de cyclos : Pierre Jourdan, René Doussineau, Jeanine Laurent et Monique.

P1050987P1050974P1050936

P1050993P1060002A l’arrivée nous sommes attendus par le recteur de l’université et un responsable de la municipalité pour un discours sur la place où trônent un monument commémoratif de la dernière guerre mondiale avec la flamme du souvenir et un autre monument qui égrène les vies tombées sous les balles : impressionnant !

 

Vendredi 6 Juillet, ce matin il fait beau et le vent pousse ! En plus ce soir c’est repos. Des groupes se forment bien en file… (photo juste devant moi : François Meyer). A l’arrivée, 157 km au compteur avec une moyenne de 26.90 sachant  que les 40 derniers km ont été faits en vitesse régulée à 21 : une voie de la route est en travaux et la police nous a demandé de rouler groupés.

Peu de choses à voir sur la route : des champs de blé encore debout, des champs de tournesol (photo) et de maïs. Il y a peu de vallonnements. Kropotkin ne paraît pas être une ville à touristes (photo du regroupement à l’entrée avec la croix orthodoxe devant le panneau d’entrée de la ville). On nous regarde  passer avec des signaux amicaux, quelques téléphones pour prendre des photos mais sans l’ambiance qu’on a pu trouver en Chine… P1060007

P1060016P1060017

L’hôtel est simple, certains se retrouve à 5 dans une chambre avec des lits d’appoints. Ce n’est pas le top pour une journée de repos. Il n’y a pas d’internet à l’hôtel et les deux PC à disposition à la poste sont d’une lenteur… Il m’a fallu une heure pour lire 5 messages et faire quelques réponses très courtes dont une pour féliciter Jean-Mi et Françoise de leur petite-fille Zoé.

P1060021La journée de repos, c’est aussi la journée de la lessive (photo de l’étendage)… et du repos.

Programme des jours à venir : 9 jours de vélos avant le repos à Odessa en Ukraine après avoir  passé la frontière le 10 juillet avec des étapes à 140, 150, 80, 100, 130, 60, 160, 80 et 140 km soit 1 040 km en 9 jours

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

BLANCHARD Gaston et Annie 10/07/2012 20:10

Bonjour à tous les deux
Nous n'en revenons vraiment pas de vous savoir dans une telle aventure...Un livre ne suffira pas...
Félicitations et courage pour la suite! Profitez bien du temps présent!
Nous continuerons à suivre vos péripéties avec un énorme intérêt.
A+
Annie et Gaston

gatebourse 10/07/2012 21:01



Merci pour votre suivi. On profite du temps présent... loin de toute contraintes... si ce n'est celles de se lever de bonne heure et de bonne humeur et de pédaler allègrement en alignant les
km...