Blog de gatebourse Les Herbiers (France) - Voyages à vélo

Découvrir de nouveaux paysages, de nouvelles régions, d’autres pays, des cultures différentes… Le voyage, à vélo à une allure modérée, permet d’avancer avec la possibilité de s’arrêter pour découvrir de nouveaux paysages et échanger avec les autres au hasard des rencontres. Nos principaux voyages : 2019 Inde et Népal, Traversée des Alpes, 2018 Irlande, 2017 Amérique Centrale, 2016 La traversée des Alpes (Thonon - Menton), MAC2016 en Amérique Centrale, 2015, 3 mois au Cambodge, Laos et Vietnam ; 2014, la Corse à vélo ; 2012, 5 mois pour 14 500 km de Pékin à Londres avec la FFCT; 2011, le raid Pyrénéen (28 cols/10 jours) ; des vacances à vélo à traverser la France sur une dizaine de jours les années précédentes...

10 Septembre 2019 – Traversée des Alpes à vélo. Modane. Sale temps sur le Galibier.

La météo nous a joué un mauvais tour aujourd’hui mais nous a promis du beau temps pour les jours à venir.

Les nuages sont bien bas quand on quitte l’auberge de jeunesse à La Salle des Alpes. Quelques kilomètres avant le Lautaret une petite pluie froide commence à tomber. Arrivés au col du Lautaret, on nous déconseille fortement de monter à vélo au sommet du Galibier car le vent y souffle fort et la neige commence à tomber.

Seul on prend ses propres décisions, en groupe c’est différent et tout le monde est d’accord pour faire jouer le principe de précaution. Nous chargeons les vélos dans le camion (on connaît) et on passe le Galibier en voiture.

Après le passage on se dit que ç’aurait été jouable mais cela on ne le sait qu’après.

Comme on a tendance à s’habituer au confort et qu’il fait un peu froid pour piqueniquer, on rentre bien au chaud dans un restau.

Pour repartir, le temps est plus propice. On ressort des vélos pour les plus motivés alors que les autres décident de profiter jusqu’au bout du camion.

La photo du départ. La photo prise, le groupe s’élance dans la montée du Lautaret. Pendant ce temps Dominique cherche  désespérément la clé de son véhicule. Après deux coups de fils l’étourdi est identifié : c’est Christian son frère qui fait demi-tour les clés étaient restées dans sa poche.

La photo du départ. La photo prise, le groupe s’élance dans la montée du Lautaret. Pendant ce temps Dominique cherche désespérément la clé de son véhicule. Après deux coups de fils l’étourdi est identifié : c’est Christian son frère qui fait demi-tour les clés étaient restées dans sa poche.

Dans la montée du Lautaret, une manifestation bien pacifique.
Dans la montée du Lautaret, une manifestation bien pacifique.

Dans la montée du Lautaret, une manifestation bien pacifique.

Au col du Lautaret, les sommets enneigés incitent à la pause et à la réflexion.

Au col du Lautaret, les sommets enneigés incitent à la pause et à la réflexion.

Chacun sait qu’on réfléchit beaucoup mieux au chaud et devant un café.

Chacun sait qu’on réfléchit beaucoup mieux au chaud et devant un café.

Pendant que Dominique accompagne Hugues pour récupérer son pull oublié à l’Auberge de Jeunesse, on charge les vélos dans le camion.

Nous voilà en haut du Galibier. La route qui conduit au sommet est fermée. On prend le tunnel long de 365 m réservé aux véhicules à moteur.

Nous voilà en haut du Galibier. La route qui conduit au sommet est fermée. On prend le tunnel long de 365 m réservé aux véhicules à moteur.

De l’autre côté du tunnel on entame la descente sur Les Verneys et Valloire. La route est plus sèche et la température un peu moins froide.

De l’autre côté du tunnel on entame la descente sur Les Verneys et Valloire. La route est plus sèche et la température un peu moins froide.

Un bon repas au Relais du Galibier des Verneys et les plus motivés sont prêts à partir dans la descente sur Valloire avant de remonter sur le Col du Télégraphe.

Un bon repas au Relais du Galibier des Verneys et les plus motivés sont prêts à partir dans la descente sur Valloire avant de remonter sur le Col du Télégraphe.

Pendant ce temps nous en profitons pour visiter l’exposition plein air de sculptures sur paille et foin.
Pendant ce temps nous en profitons pour visiter l’exposition plein air de sculptures sur paille et foin.
Pendant ce temps nous en profitons pour visiter l’exposition plein air de sculptures sur paille et foin.
Pendant ce temps nous en profitons pour visiter l’exposition plein air de sculptures sur paille et foin.

Pendant ce temps nous en profitons pour visiter l’exposition plein air de sculptures sur paille et foin.

En haut du col du Télégraphe
En haut du col du Télégraphe

En haut du col du Télégraphe

La rigolade : Christian M explique qu’avec Michel, trop passionnés par leur discussion, ils n’ont pas vu qu’ils avaient passé le Col du Télégraphe. Ce n’est qu’après 400 m de descente qu’ils ont fait demi-tour.

La rigolade : Christian M explique qu’avec Michel, trop passionnés par leur discussion, ils n’ont pas vu qu’ils avaient passé le Col du Télégraphe. Ce n’est qu’après 400 m de descente qu’ils ont fait demi-tour.

Cela n’empêche pas de prendre la photo témoin avec Hugues et Christian R qui eux étaient lancés sur quelques km en direction du Galibier avant de redescendre.

Cela n’empêche pas de prendre la photo témoin avec Hugues et Christian R qui eux étaient lancés sur quelques km en direction du Galibier avant de redescendre.

La descente sur St Michel de Maurienne, toute en lacets, a été appréciée. Ensuite, le temps que Pierrot achète une paire de cales, et c’est reparti pour une montée douce sur Modane mais avec vent de face. A quelques km de Modane, une déviation nous embarque sur une petite route escarpée que les motivés n’avaient pas prévue.

Au final l’étape, sans le Galibier, se termine avec 57 km et 1285 m de dénivelé.

Demain ce sera l’Iseran et ses 2 764 m.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Céline 11/09/2019 14:18

Merci de nous faire partager votre aventure, les paysages sont magnifiques et vos visages nous renvoient une belle humeur!!
Bonne route et bon courage
Gros bisous à papy Gaby

gatebourse 11/09/2019 14:52

C’est transmis. Pour la bise j’attends qu’il soit rasé

Laurence loué 11/09/2019 09:10

Toujours aussi contente de vous revoir a vélo ! On en fait de belle chose avec de la paille et du foin ! Merci pour la balade bisous à tous et toutes ????

gatebourse 11/09/2019 14:52

Merci Laurence. Jeanine pedale. Je me suis recyclé à la logistique. Bises

Jeanine L. 11/09/2019 08:26

Allez aujourd'hui le beau temps vous accompagne pour l'Iseran... Je vous imagine dans chaque lacet, quelle chance ! Tous les PPL présents à SETE ce week end penseront à Daniel et Jeanine
Bises muscatées, bonne route et soyez prudents. Jeanine.

gatebourse 11/09/2019 11:33

Effectivement le soleil est là.
Jeanine roule, quant à moi je conduis un véhicule
Bonjour à tous les PPL.