Blog de gatebourse Les Herbiers (France) - Voyages à vélo

Découvrir de nouveaux paysages, de nouvelles régions, d’autres pays, des cultures différentes… Le voyage, à vélo à une allure modérée, permet d’avancer avec la possibilité de s’arrêter pour découvrir de nouveaux paysages et échanger avec les autres au hasard des rencontres. Nos principaux voyages : 2019 Inde et Népal, Traversée des Alpes, 2018 Irlande, 2017 Amérique Centrale, 2016 La traversée des Alpes (Thonon - Menton), MAC2016 en Amérique Centrale, 2015, 3 mois au Cambodge, Laos et Vietnam ; 2014, la Corse à vélo ; 2012, 5 mois pour 14 500 km de Pékin à Londres avec la FFCT; 2011, le raid Pyrénéen (28 cols/10 jours) ; des vacances à vélo à traverser la France sur une dizaine de jours les années précédentes...

8 Septembre 2019 – Traversée des Alpes à vélo. Jausiers. Le Col de La Bonette, 2802m, plus haute route d’Europe : ils l’ont fait.

Encore une belle étape au programme aujourd’hui. St Martin de Vésubie est à 940 m. Il faut monter au Col de St Martin, redescendre à 500 m d’altitude puis remonter sur 60 km en haut du col de La Bonette qui nous toise du haut de ses 2 802 m.

Les 20 km restants seront une formalité, très fraîche, avec la descente sur Jausiers (altitude 1220m).

On quitte l’hôtel du Gelas à Saint Martin de Vésubie
On quitte l’hôtel du Gelas à Saint Martin de Vésubie

On quitte l’hôtel du Gelas à Saint Martin de Vésubie

On commence à avoir l’habitude de décharger les vélos du camion et remonter les pédales

On commence à avoir l’habitude de décharger les vélos du camion et remonter les pédales

Arrivée en haut du Col de St Martin

Arrivée en haut du Col de St Martin

Rassurez-vous, ce n’est que de l’eau

Rassurez-vous, ce n’est que de l’eau

Nous quittons la vallée de La Tinée pour monter au Col de La Bonette où il nous faut passer pour  rejoindre Jausiers
Nous quittons la vallée de La Tinée pour monter au Col de La Bonette où il nous faut passer pour  rejoindre Jausiers

Nous quittons la vallée de La Tinée pour monter au Col de La Bonette où il nous faut passer pour rejoindre Jausiers

Pas de répit sur la montée de La Bonette
Pas de répit sur la montée de La Bonette

Pas de répit sur la montée de La Bonette

Christian G, qui assure l’accompagnement de Jeanine, profite des superbes paysages.

Christian G, qui assure l’accompagnement de Jeanine, profite des superbes paysages.

Plein les yeux
Plein les yeux

Plein les yeux

Kevin tire la langue pour suivre Michel

Kevin tire la langue pour suivre Michel

François en plein effort

François en plein effort

Une marmotte intriguée, débusquée par Dominique G

Une marmotte intriguée, débusquée par Dominique G

Toujours des paysages grandioses

Toujours des paysages grandioses

On entend au loin les sonnailles des brebis

On entend au loin les sonnailles des brebis

Christian et Jeanine pas très loin du sommet

Christian et Jeanine pas très loin du sommet

Claude et Hugues assurent en faisant le tour de la Cîme de la Bonette. Pour la photo de groupe ç’aurait été compliqué.

Claude et Hugues assurent en faisant le tour de la Cîme de la Bonette. Pour la photo de groupe ç’aurait été compliqué.

Les plus rapide se restaurent et commentent l’ascension et… la descente

Les plus rapide se restaurent et commentent l’ascension et… la descente

En haut du col de La Bonette : d’un côté Nice et de l’autre Jausiers. Le vent est glacial.
En haut du col de La Bonette : d’un côté Nice et de l’autre Jausiers. Le vent est glacial.

En haut du col de La Bonette : d’un côté Nice et de l’autre Jausiers. Le vent est glacial.

Le dîner réchauffe les cœurs. Le génépi aussi.

Le dîner réchauffe les cœurs. Le génépi aussi.

Voilà le récit d’une dure journée de 105 km et près de 2900 m de dénivelé. Demain cols de Vars et Izoard.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jeanine L. 09/09/2019 11:34

Courage Daniel, Jeanine... et tous les autres pour ce magnifique périple.
Vous allez en prendre plein les yeux ! et les jambes ! Bonne route à tous.
Jeanine

gatebourse 09/09/2019 17:30

Depuis samedi, c’est plein les yeux effectivement.

domi 09/09/2019 10:20

les 3000 m à vélo bien sûr

domi 09/09/2019 10:19

avec Wiki, ci après j'apporte une rectification qui n'ôte rien à la perf
j'ajoute que j'ai dépassé les 3000 m d'altitude, mais c'était sur une route mexicaine et j'étais parti de bien plus haut (1600m)

Le col de la Bonette culmine à 2 715 m, ce qui en fait le col le plus élevé de Provence. Il existe trois cols routiers alpins dont les altitudes sont supérieures à celui-ci : les cols de l'Iseran (2 764 m), du Stelvio (2 757 m) et Agnel (2 744 m). En revanche, depuis le col, une route permet de faire le tour de la cime de la Bonette (2 860 m). Cette route est appelée (improprement car ce n'est pas un col) col de la Cime de la Bonette et son point culminant atteint 2 802 m

gatebourse 09/09/2019 17:29

Merci pour ces précisions. Il n’empêche qu’en vélo il faut y monter.