Blog de gatebourse Les Herbiers (France) - Voyages à vélo

Découvrir de nouveaux paysages, de nouvelles régions, d’autres pays, des cultures différentes… Le voyage, à vélo à une allure modérée, permet d’avancer avec la possibilité de s’arrêter pour découvrir de nouveaux paysages et échanger avec les autres au hasard des rencontres. Nos principaux voyages : 2019 Inde et Népal, Traversée des Alpes, 2018 Irlande, 2017 Amérique Centrale, 2016 La traversée des Alpes (Thonon - Menton), MAC2016 en Amérique Centrale, 2015, 3 mois au Cambodge, Laos et Vietnam ; 2014, la Corse à vélo ; 2012, 5 mois pour 14 500 km de Pékin à Londres avec la FFCT; 2011, le raid Pyrénéen (28 cols/10 jours) ; des vacances à vélo à traverser la France sur une dizaine de jours les années précédentes...

En vélo jusqu’à Lourdes

Lourdes, c’est une destination singulière pour un voyage à vélo mais qui, pour nous, prend tout son sens en cette année 2022.

Nous voilà donc partis des Herbiers ce mardi 21 juin, jour de fête de la musique.

La canicule de la semaine passée est terminée. Quelques champs de blés ou d’orges ont été récoltés mais beaucoup offrent encore leur blondeur dont l’intensité varie en fonction des variétés.

La canicule de la semaine passée est terminée. Quelques champs de blés ou d’orges ont été récoltés mais beaucoup offrent encore leur blondeur dont l’intensité varie en fonction des variétés.

Les km s’accumulent, la faim s’invite, c’est le moment de la pause déjeuner. Le marais poitevin, bien connu sous le nom de Venise Verte, nous accueille pour un piquenique ombragé à Coulon

Les km s’accumulent, la faim s’invite, c’est le moment de la pause déjeuner. Le marais poitevin, bien connu sous le nom de Venise Verte, nous accueille pour un piquenique ombragé à Coulon

Les touristes s’empressent d’embarquer pour une promenade ombragée dans le dédale des canaux bordés de chênes têtards

Les touristes s’empressent d’embarquer pour une promenade ombragée dans le dédale des canaux bordés de chênes têtards

Plus loin, avant le terme de notre étape du jour, la pause est appréciée.

Plus loin, avant le terme de notre étape du jour, la pause est appréciée.

Saint Jean d’Angély, la fête de la musique bat son plein. Le cochon grillé a déjà trouvé tous ses amateurs. Les groupes, bien distancés, jouent chacun dans leur registre : du rap, de la variété, une chorale, etc.
Saint Jean d’Angély, la fête de la musique bat son plein. Le cochon grillé a déjà trouvé tous ses amateurs. Les groupes, bien distancés, jouent chacun dans leur registre : du rap, de la variété, une chorale, etc.
Saint Jean d’Angély, la fête de la musique bat son plein. Le cochon grillé a déjà trouvé tous ses amateurs. Les groupes, bien distancés, jouent chacun dans leur registre : du rap, de la variété, une chorale, etc.

Saint Jean d’Angély, la fête de la musique bat son plein. Le cochon grillé a déjà trouvé tous ses amateurs. Les groupes, bien distancés, jouent chacun dans leur registre : du rap, de la variété, une chorale, etc.

Saint Jean d’Angély, la promenade dans le centre-ville historique
Saint Jean d’Angély, la promenade dans le centre-ville historique
Saint Jean d’Angély, la promenade dans le centre-ville historique

Saint Jean d’Angély, la promenade dans le centre-ville historique

Mercredi 22, l’étape d’hier avec 126 km, un peu de chaleur et un vent légèrement contraire a été éprouvante. Ce matin, la pluie s’est invitée pour le départ.

La pluie n’est pas bien méchante ce matin et le vent est favorable.

La pluie n’est pas bien méchante ce matin et le vent est favorable.

Notre parcours emprunte cette piste cyclable sur une vingtaine de km. C’est une ancienne voie ferrée qui nous offre tranquillité et ombrages.
Notre parcours emprunte cette piste cyclable sur une vingtaine de km. C’est une ancienne voie ferrée qui nous offre tranquillité et ombrages.

Notre parcours emprunte cette piste cyclable sur une vingtaine de km. C’est une ancienne voie ferrée qui nous offre tranquillité et ombrages.

A la sortie d’un virage, en côte, un espace ombragé nous tend les bras pour un moment de repos bien mérité. Félix, l’habitant des lieux vient vers nous.

A la sortie d’un virage, en côte, un espace ombragé nous tend les bras pour un moment de repos bien mérité. Félix, l’habitant des lieux vient vers nous.

Agé de 82 ans, armé d’une bêche pour chasser une taupe rebelle, Félix nous souhaite la bienvenue. La discussion s’engage. Marchand de vaches à la retraite, il s’occupe avec une cinquantaine de bovins. Dernièrement l’un deux l’a bien bousculé, mais sans conséquence. Devant l’insistance de ses filles, c’est promis, dans deux ans il s’arrête. La discussion aurait pu se poursuivre, mais il nous faut atteindre Guîtres, le terme de notre seconde étape au bord de l’Isle après 130 km

Jeudi 23, nous quittons l’hôtel tenu par une dame moldave un peu bavarde. Sur les premiers km, un chien perdu nous accompagne. Il courrait vite le bougre !

Et voilà, nous sommes dans le bordelais.

Et voilà, nous sommes dans le bordelais.

Saint Emilion

Saint Emilion

C’est grand le bordelais ! Des vignes, toujours des vignes.
C’est grand le bordelais ! Des vignes, toujours des vignes.

C’est grand le bordelais ! Des vignes, toujours des vignes.

Mais aussi des vaches, des bazadaises car nous sommes tout près de Bazas où  nous arrêtons déjeuner.

Mais aussi des vaches, des bazadaises car nous sommes tout près de Bazas où nous arrêtons déjeuner.

Bazas, à l’ombre des arcades qui bordent la grande place.

Bazas, à l’ombre des arcades qui bordent la grande place.

Nous voilà sur les longues routes droites des Landes, désertes et bien chaudes. Il faut s’hydrater…
Nous voilà sur les longues routes droites des Landes, désertes et bien chaudes. Il faut s’hydrater…

Nous voilà sur les longues routes droites des Landes, désertes et bien chaudes. Il faut s’hydrater…

S’hydrater bien sûr mais aussi se reposer car les heures de selle s’accumulent.

S’hydrater bien sûr mais aussi se reposer car les heures de selle s’accumulent.

Hôtel de la Paix à Barbotan Les Thermes, 149 km c’était bien long.

Hôtel de la Paix à Barbotan Les Thermes, 149 km c’était bien long.

24 Juin, c’est une dernière étape de 115 km pour rallier Lourdes, le terme de ce parcours aller. Les forêts de pins des Landes ont disparu faisant place aux champs de maïs ou de tournesols de la vallée de l’Adour ainsi qu’à quelques champs de tabac.

Dans une campagne tranquille et ensoleillée, les villages se succèdent.

Dans une campagne tranquille et ensoleillée, les villages se succèdent.

Le circuit de Nogaro est reconnu pour ses courses de voitures, deux roues ou encore camions. A notre passage, quelques motos vrombissent mais l’entrée nous est interdite par 3 vigiles bien déterminés.
Le circuit de Nogaro est reconnu pour ses courses de voitures, deux roues ou encore camions. A notre passage, quelques motos vrombissent mais l’entrée nous est interdite par 3 vigiles bien déterminés.

Le circuit de Nogaro est reconnu pour ses courses de voitures, deux roues ou encore camions. A notre passage, quelques motos vrombissent mais l’entrée nous est interdite par 3 vigiles bien déterminés.

Dans un virage, peu avant Maubourguet, belle  composition : les fleurs, le vélo rose, de la verdure et les deux commères

Dans un virage, peu avant Maubourguet, belle composition : les fleurs, le vélo rose, de la verdure et les deux commères

Maubourguet, le pont sur l’Adour, un couple de voyageurs hollandais en vélo nous prend en photo.

Maubourguet, le pont sur l’Adour, un couple de voyageurs hollandais en vélo nous prend en photo.

Nous approchons de Tarbes, les murs de galets sont typiques de la région

Nous approchons de Tarbes, les murs de galets sont typiques de la région

Nous contournons Tarbes et plus précisément l’aéroport de Tarbes

Nous contournons Tarbes et plus précisément l’aéroport de Tarbes

Lourdes ! Nous voilà arrivés à l’entrée de la ville.

Lourdes ! Nous voilà arrivés à l’entrée de la ville.

La basilique, au coeur de Lourdes.

La basilique, au coeur de Lourdes.

Lourdes, c’est le but de notre de voyage aller de près de 520 km pour apporter le meilleur à nos familles et à nos proches.  Les deux jours de repos seront les bienvenus avant de ré-enfourcher nos montures pour retourner aux Herbiers, via quelques cols et la côte atlantique.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
merci pour ce joli reportage, pour votre pèlerinage et votre nouveau circuit en vélo vers Lourdes. Bravo pour votre virée. BOnne fin de journée
Répondre
G
Merci Michelle et Jean-Claude
M
Jolie parcours,un peu de frais et de calme dans la basilique seront les bienvenus pour récompenser vos efforts.bpnne fin de voyage.amicalement
Répondre
G
Merci bien
N
Bonjour Jeanine et Daniel,<br /> Ravi de constater que vous vous êtes trouvé une nouvelle destination. Un petit millier de kilomètres… c’est largement à votre portée… et quelques cols en dessert au retour … bofff … pourquoi pas … Content de vous lire, ma dernière lecture vous concernant parlait de Bournigal …<br /> On se voit bientôt… Amicalement … Pierre
Répondre
G
Merci Pierre,<br /> À très bientôt. <br /> On croise les doigts pour avoir du soleil.
D
Un beau voyage cycliste, un pèlerinage aussi, bien ce reportage !
Répondre
M
Vous êtes vraiment formidables ! J'adore avoir de vos nouvelles et suivre vos voyages. Bon retour par la montagne et le bord de mer.
Répondre
G
Merci, c’est trop mais ça fait toujours plaisir.